AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alaska

Haut Gradé.
Chérubin.

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 23

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Chérubin

MessageSujet: Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]   Dim 28 Oct - 3:13



Zéro et Alaska


« On ne se fait pas des amis, on les reconnaît. »


Quand on croyait ne plus jamais se revoir...


C'est bon. Il fait froid, il n'y a plus beaucoup de proies, la neige arrive et les montagnes sont déjà enneigés et avec le vent, tout s'envol. On est bien dans la saison froide. Alaska ne tremblait pas. Son pelage était devenu épais car il faisait froid. La neige se mêlait à ses poils et ses pattes s'enfonçaient toute droite dans la neige épaisse et poudreuse. Ce jour là, il fallait aider le clan mais déjà tout le monde était en action. Alaska ne savait pas quoi faire et même les dominants ne disaient rien. Alors elle décida de partir. Elle ne voulait pas que son frère s'inquiète mais elle était assez grande quand même. Elle était Chérubin après tout.
Elle prit la direction du Mont aux murmures. Pourquoi ? Cet endroit l'avait toujours fasciné. Elle trouvé beaucoup de courage pour grimper cette montagne aux différents obstacles. Le vent l'a faisait glisser mais elle s'accrochait avec ténacité et sans répits. De toutes ses forces, elle montait par paliers. Elle faisait quelques pauses puis elle continuait, toute sa force en elle. C'est en arrivant en haut qu'elle remarqua la hauteur et surtout cette vue incroyable des montagnes. C'était à couper le souffle.
Alaska s'assit. Maintenant qu'elle avait pratiquement utiliser toutes ses forces pour grimper, elle se sentait fatiguée. C'est alors qu'elle ferma les yeux et qu'elle écouta. De nombreuses rumeurs dans le clan circulaient comme quoi cet endroit renfermé des voix, des voix qui chuchotaient à ton oreille. Tout le monde dit que ce sont que des rumeurs fausses et que c'était pas croyable. Alaska ne jugeait pas. Pour elle, il fallait le voir pour le croire.
Elle ferma les yeux. Le vent s'était calmé pour laisser place à une petite brise douce et légère.
Puis elle entendit quelque chose, ou quelqu'un. Une voix ! C'était une voix qui l'appelait. Elle ne l'entendait pas très bien mais elle reconnu assez de mots pour en comprendre le sens:
« Alaska. Quelqu'un est là. Quelqu'un que tu connais. »
Enfin le silence revenu et le vent aussi, Alaska rouvrit les yeux et sous l'effet de surprise vu une personne familière. Une personne qu'elle n'aurait cru jamais revoir. Le silence étant pesant, elle le regarda sans rien dire. Les yeux grands ouverts laissant le soleil faire briller ces yeux bleus glacés et sa fourrure blanche brillait de mille feux. Que venait faire Zéro ici ? Avait-il une explication sur son retour ? Alaska ne dit aucun mot tant que la surprise était grande. Juste elle attendit.

Thème par Maguitte2008



Dernière édition par Alaska le Ven 16 Nov - 9:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro

Vagabonds.
Âme à prendre.

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 27

Votre Loup. ♥
Meute.: Solitaire.
Mémo.:
Rang.: Aucun

MessageSujet: Re: Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]   Dim 28 Oct - 17:29

Le froid, le vent, la neige, depuis le temps Zéro s'y était habitué et sa fourrure avait pris le pli en gagnant en épaisseur pour mieux le protéger. Au matin avec sa cousine Arwën, ils avaient quittés le désert pour se rendre dans la forêt brumeuse et y établir leur nouveau repaire pour les deux trois nuits à venir, avant d’en changer encore par mesure de précaution. Changer fréquemment d’endroit où ils dormaient était une bonne manière pour ne pas se faire repérer par les sentinelles des deux meutes ou pire, par des membres plus haut gradés. Ainsi il restait autant hors d’atteinte d’eux que possible il leur était.

Mais voilà, le fait était que comme tout loup Zéro avait un cœur, et malgré tout il y avait des personnes qu’il avait côtoyées quand il était encore des Wells qui lui manquaient, quoi qu’il en affirme ouvertement. Après s’être arrangé avec sa cousine sur le fait qu’il ne rentrerait que dans la soirée il avait pris le chemin des frontières de la meute du clan qui l’a vu naitre et auquel il avait jadis appartenu. Enfin, c’était avant de fuir pour ne pas être exécuté pour trahison parce qu’il avait tué son père, un Trône représentant de la justice du Créateur. Fadaises que tout ceci, nul n’était supérieur à nul autre sous prétexte qu’il était de tel ou tel rang. Cela n’avait tout bonnement aucun sens aux yeux de Zéro.

Quand après une longue et pénible ascension il arriva au sommet du mont aux murmures. Là il entendit la voix de sa mère, puis celle de son père, puis celles d’Isïl et de Noatak, les parents d’Arwën qu’il avait été incapable de sauver de la mort. Il sentit dans le vent une odeur surgie d’un lointain passé, un passé qu’il croyait avoir perdu à tout jamais. Il marcha dans la direction d’où il avait sentie venir cette odeur et, le brouillard se levant petit à petit, il vit se dessiner la forme d’une magnifique louve qui ne lui était pour ainsi dire pas totalement inconnue. A la surprise de la jeune louve de le voir ici, il répondit par un regard signifiant qu’il ne lui ferait pas le moindre mal, pas à elle. Il l’aimait trop pour cela, cette amie qu’il croyait avoir perdue pour toujours.

- Bonjour Alaska.

- Voilà bien longtemps que nos chemins ne s’étaient pas croisés… Mon amie.

- Que deviens-tu ces derniers temps ? Et ce bon vieux Ren, que devient-il depuis le temps ?

- Oh Alaska, il y a tant de choses et d’autres desquelles je voudrais parler avec toi…


Il se rapprocha encore d’elle et s’arrêta à quelques mètres, plantant son regard brun-sombre dur de nature, encore endurci par ses errances depuis qu’il avait quittés les Wells. Il se montrait courtois, la courtoisie semblait être une chose qui l’avait quittée, pourtant elle était toujours là quelque part. Elle était profondément ancrée en lui par l’éducation sans faille qu’il a reçue dans sa jeunesse. Il regardait Alaska dans les yeux et n’en décrochait pas. Il avait si longtemps désiré ce moment qu’il n’arrivait pas à croire qu’il était enfin devenu réalité. Il avait retrouvé son amie d’antan qu’il croyait avoir perdue pour de bon. Non, il n'avait rien oublié de tout ce qu'ils avaient vécus ensemble, jamais rien de tout cela n'avait quitté son coeur et son esprit. Il ne les avait jamais oubliés, ni elle ni Ren. Et jamais il ne les oublierait, même si la fin du monde devait être déclarée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Zéro le Ven 9 Nov - 1:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaska

Haut Gradé.
Chérubin.

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 23

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Chérubin

MessageSujet: Re: Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]   Lun 29 Oct - 0:52



Zéro et Alaska


« Pouvoir retourner dans le passé.. »


Quand on croyait ne plus jamais se revoir...


Alaska avait toujours admiré le regard sombre du jeune Zéro. Mais le revoir, ici, sur le territoire des Wells après tant de temps, c'était assez étrange. Pourquoi maintenant ? Pourquoi venir aujourd'hui après avoir fuit durant toutes ces années ? Alaska n'arrivait pas à comprendre. Il n'avait plus donné de nouvelles et même une explication. La meute des Wells était troublée par la disparition de Zéro et c'est maintenant qu'il revient ? Il avait bien changé. Sa fourrure était encore plus sombre et ses yeux aussi. Qu'est ce qui lui était passé par la tête dans le passé ? Avait-il fait des erreurs ? Alaska se souvient des moments inoubliables passés avec lui. L'avoir plus vu durant tout ce temps n'avait fait que la rendre plus triste. Avec qui elle pouvait raconter ces bêtises et sa vie maintenant qu'il était parti ? Cela fait bien trop longtemps qu'il était parti. La jeune louve ne le reconnait plus, du moins pour le moment. Elle n'arrivait pas à reconnaître son physique, il avait tellement changé.. Quand est-il de son caractère ? Alaska avait trop de question en tête. Elle ne pouvait dire un mot, c'est alors que Zéro prit la parole le premier.

« Bonjour Alaska. Voilà bien longtemps que nos chemins ne s’étaient pas croisés… Mon amie.
- Que deviens-tu ces derniers temps ? Et ce bon vieux Ren, que devient-il depuis le temps ?
- Oh Alaska, il y a tant de choses et d’autres desquelles je voudrais parler avec toi… »


La jeune louve ne disait toujours rien. Les yeux dans le vide. Ils commencèrent à se remplir de larmes, comme si c'était le moment de pleurer. Après tout, cela faisait longtemps mais Alaska voulait être forte. Son côté sensible ne faisait qu'empirer et son coeur battait à tout rompre.
D'une démarche élégante, la jeune louve s'avança vers lui. Elle le lécha une fois puis s'assit. Elle respira son odeur, qui l'a fit revenir dans le passé. Là où leur histoire avait commencé. Leur rencontre, leur délires, leur bêtises et leur jeu. Tout vient d'un seul coup, entrer dans la tête d'Alaska. A la vision de ces souvenirs, la jeune louve ne pouvait s'empêcher de sourire. Elle se rappelait des fois ou Zéro et elle chassaient les proies dans les montagnes. Malgré qu'il n'y avait pas beaucoup d'arbres, grâce à sa fourrure, Alaska pouvait se cacher dans la neige, si bien qu'il n'y avait que ses yeux bleus glacés qu'on pouvait voir. C'est grâce à ça qu'elle attrapait beaucoup de proies.
Bon passons... parlons maintenant du moment présent. La venue inattendue de Zéro et Alaska qui doit répondre à ses questions. Qu'allait-elle dire ?

« Bonjour Zéro. Que viens-tu faire sur les terres des Wells ? Voilà bien longtemps que tu es parti sans explications.. Comment pourrais-je savoir que tu es toujours le même. Celui qui me racontait ses secrets, celui qui m'écoutait et qui faisait beaucoup de choses pour moi. Maintenant que tu es là, peut-être qu'une explication serait la bienvenue.
Ren ? Il va bien, il fait parti des Evils maintenant. Comme quoi, chacun prend son chemin. Et moi ? Je suis toujours la même, et pour ta gouverne, je ne suis pas partie sans dire au revoir. »


Le silence pesant était maintenant encore plus lourd et rempli de tension. Comment deux loups qui autrefois étaient amis sont maintenant devenu comme des étrangers ? Alaska se méfiait de ce que Zéro était devenu. Un vagabond, mais comment avait-il changer, en bien ou en mal ? Tellement de questions, et peut-être des réponses.

Thème par Maguitte2008



Dernière édition par Alaska le Ven 16 Nov - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro

Vagabonds.
Âme à prendre.

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 27

Votre Loup. ♥
Meute.: Solitaire.
Mémo.:
Rang.: Aucun

MessageSujet: Re: Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]   Mer 31 Oct - 10:14

En temps normal Zéro évitait autant que possible les terres des clans afin de ne créer de problèmes pour personne. Certes il avait quittés les Wells, mais cela ne signifiait pas pour autant qu’il les détestait tous. Il n’aime pas les dominants en général parce qu’il n’accepte pas qu’un loup décide pour d’autres ce qu’ils ont le droit de faire et ce qu’ils n’ont pas le droit de faire. Selon lui c’était à eux seuls que revenait le droit de décider de ses choses-là.

Revoir Alaska en ce jour lui faisait plaisir, oui, mais il est vrai qu’il lui doit des explications sur sa disparition. Il comprit que sa précédente remarque était déplacée vu que c’était lui qui avait disparu sans rien lui dire et se sentit honteux. Il voulut s’excuser mais par fierté, mal placée pour le coup, il préféra ne rien dire du tout. La lèche de la jeune louve détendit l’atmosphère.

La retrouver ainsi le déstabilisait, oui, mais le rendait heureux au fond. Quand la louve prit la parole il l’écouta et entendant que Ren avait rejoint les Evils, il eut du mal à y croire. Il se remémora tout ce qui les avait unis autrefois. Tout était tellement plus simple à cette époque, oui, mais les temps avaient changés et il n’y pouvait rien. Chacun avait fait ses choix avec des raisons plus ou moins bien fondées. Il prit la parole pour répondre à Alaska.

- Tu as raison Alaska. C’est à moi de te dire pourquoi je suis parti sans rien te dire.

- Quand j’ai atteint l’âge de la maturité sexuelle, je me suis uni charnellement avec ma mère car je l’aimais. Mon père en le découvrant l'a tuée. Je l’ai ensuite tué moi-même sous le coup de la colère, et pour la venger.


- Je regrette ce que j'ai fait parce qu'il était mon père et que malgré tout, je l'aimais. Et paradoxalement je ne le regrette pas parce qu'il m’a pris ce qui comptait le plus à mes yeux. Ce que j'aurais compris de sa part aurait été qu'il m'attaque moi. Mais je ne pouvais pas le laisser en vie après ce qu'il avait fait à ma mère.

- Néanmoins je savais pertinemment le sort qui m’attendait si j’étais resté. Soit j’aurais été banni, soit j’aurais été exécuté comme traitre pour avoir tué un représentant de la "justice du Créateur". Je suis donc parti, emportant avec moi le corps de ma mère pour le déposer en un lieu où j’espérais qu’elle pourrait reposer en paix. J'ai fui mon passé, d'une certaine manière.


- J'ai fui les meutes et leurs guerres incessantes. Je voulais vivre ma vie en paix, loin de tout cela. Peut-être était-ce un rêve ou un enfantillage de ma part, je ne sais pas. La seule chose dont je suis certain, c'est que la vie en meute n'était pas faite pour moi.

- J’aurais dû chercher à vous retrouver plus tôt, j'ai toujours su au plus profond de moi qu'un jour nous nous retrouverions, et que je pourrais alors tout vous expliquer. Je ne l’ai pas fait immédiatement parce que j'étais conscient que cela vous aurait mis en danger et dans l'embarras, Ren et toi. Je n'avais pas le droit de prendre ce risque.


- Je dois éviter de passer trop fréquemment et de rester trop longtemps sur les terres des clans pour ne créer de conflit avec personne. Je ne soutiens pas pas plus une meute que l'autre. Je ne pense pas me tromper en disant que tu es d'accord avec moi sur le fait que le sang n'a déjà que trop coulé depuis les temps ancien. J'estime qu'il faut au plus vite mettre un terme à cette guerre insensée.

On voyait dans son regard, et Alaska qui le connaissait ne manquerait pas de le remarquer, qu’il brûlait d’envie de savoir pourquoi Ren avait décidé de rejoindre les Evils. Il ne le faisait pas car il aurait été malséant de sa part de le demander au vu de la façon dont lui-même avait quitté le clan jadis. Ce qui est fait est fait, et bien qu’il en regrette une partie il était trop tard pour revenir en arrière. Quitte à paraitre trop direct, il préférait être sincère avec Alaska et expliquer clairement ce qu’il avait ressenti et ce qui avait motivé ses choix.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaska

Haut Gradé.
Chérubin.

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 23

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Chérubin

MessageSujet: Re: Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]   Jeu 8 Nov - 7:22



Zéro et Alaska


« Un ami n'est jamais censé partir un jour. »


Quand on croyait ne plus jamais se revoir...


Ce qui est bien avec Zéro, c'est qu'il est toujours sincère. Quand le jeune loup entama le début de son histoire, ses yeux étaient sombres et lui-même se sentait pas fier de ce qu'il avait fait. S'unir avec sa mère... Alaska ne pouvait en croire ses oreilles. Elle l'écoutait cependant débiter ses paroles sur son père et le fait qu'il le tue par colère. Alaska ne reconnaissait plus Zéro. Pourquoi ? Oui sous l'effet de la colère, mais son père ! Il était un loup impressionnant, Alaska devait l'avoir vu qu'une seule fois au cours de sa vie. Il devait vraiment tenir à sa mère pour avoir tuer son propre père... La jeune louve en restait bouche bée. Malgré ça elle resta à son écoute et ne broncha pas. Cependant, même dans ses paroles assez marquantes, Alaska y retrouva le Zéro d'autrefois. Oui le loup avec cette philosophie profonde et ses différentes raisons. Le Zéro qui autrefois s'interrogeais sur son passé et qui ressassait ses souvenirs du passé. La logique fut convaincante. Alaska comprenait qu'il est fuit après cet acte impardonnable pour la meute. Mais qu'il ne s'est pas confié à Alaska, cela était le plus dur. N'avait-il pas assez confiance ou bien ... ? Vouloir vivre loin de toutes ces histoires de meute était compréhensible mais fallait-il laisser ses ami(e)s pour autant ? Alaska était en colère mais aussi compréhensive. Elle était partagée et perdue de le revoir ici. Après tant d'années de fuite et sans aucune nouvelles. Pour Alaska, cela avait du mal à passer.
Sur ces dernières paroles, Alaska ne pouvait être que d'accord avec lui. Trop de sang avait coulé et trop d'histoires s'étaient emmêlées. Il semblait regretter de ne plus l'avoir revu ce qui raviva la flamme autrefois éteinte d'Alaska. Elle s'approcha un peu de lui pour enfuir son museau dans ses poils doux et sombres maintenant. Elle admirait sa sincérité qui ne s'était pas envolée avec le temps. Tant mieux. Mais Alaska savait que physiquement, il avait changé et depuis tellement d'années ont passé. Devrait-elle lui refaire confiance après tant d'années passées ?

« Je ne sais pas quoi te dire, Zéro. Beaucoup de choses ont changé maintenant après ta fuite. Je consens qu'une question te tourmente à propos de Ren. Je pense pouvoir te le dire, de toute façon tout le monde le sait. Il est parti dans les Evils car il a changé. Il a prit du plaisir pour le mal. Pourquoi ce changement soudain ? Va savoir quelque part tout le monde change pas vrai ? »

Ses yeux s'arrêtèrent spontanément sur Zéro comme pour dire qu'il avait changé lui aussi. Alaska lui en voulait. Oui et alors ? Elle lui en voulait de ne pas l'avoir tenue au courant plus tôt. D'être parti sans dire au revoir et d'avoir fuit. Fuit sa meute et ses ami(e)s. Alaska était une très grande amie de Zéro. Et l'avoir mise dans l'ignorance ne fit que la rendre plus triste et colérique qu'elle ne l'ait à présent. Zéro était prêt à se battre pour ses idées qu'elles soient fausses ou vraies, peu importe. C'est ce qui était restait aussi dans son coeur et qui rendait Alaska heureuse. Elle aimait voir ses amies se battre pour eux-même car chacun est maître de lui-même.

Thème par Maguitte2008



Dernière édition par Alaska le Ven 16 Nov - 9:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro

Vagabonds.
Âme à prendre.

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 27

Votre Loup. ♥
Meute.: Solitaire.
Mémo.:
Rang.: Aucun

MessageSujet: Re: Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]   Sam 10 Nov - 3:18

Zéro avait toujours mit un point d’honneur à parler franchement en toutes circonstances. Quitte à paraitre trop franc et à la limite être blessant par moments. Il ne regrettait pas de s’être uni à sa mère car il n’avait fait que suivre son cœur et son instinct. Ce qu’il se reprochait dans cette affaire c’est ce qu’il avait fait à son père car malgré tout il l’aimait. Il se fichait pas mal des histoires qui pouvaient circuler sur son compte ici et là. Certaines personnes n’aimaient que par trop juger les gens sur le peu qu’ils savaient d’eux, sans vraiment chercher à en savoir plus. Au fond il avait toujours méprisé ces personnes et jamais, au grand jamais il ne s’en était caché de personne.

Son regard croisait celui d’Alaska et il était sûr qu’elle ne manquerait pas de comprendre qu’évidemment il regrettait de ne pas être revenu vers elle plus tôt. Mais comme il le lui avait expliqué tantôt il ne pouvait pas prendre le risque d’arpenter trop fréquemment les territoires des Wells. Cela aurait été dangereux pour lui, mais l’aurait davantage été pour Alaska s’ils avaient été vus ensemble. Il ne voulait pas lui infliger la souffrance de passer pour l’amie d’un banni, sans doute d’un traitre comme il devait être décrit par certains loups du clan.

Mais pourquoi se souciait-il de ce que ces abrutis pouvaient bien penser ? Qu’ils pensent ce qu’ils veulent et qu’ils aillent au diable avec si ça leur chante. Il s’en fichait complètement en fait. Alaska s’approcha un peu de lui et enfouit son museau dans son pelage. Il répondit à son geste par une lichette affectueuse sur la joue de la jeune louve au pelage aussi pur que la neige. Il n’avait pas vraiment changé depuis le temps, il avait seulement perdu sa jeunesse et l’insouciance qui allait de paire avec elle. Il avait été forcé de grandir rapidement à cause de toutes les épreuves qu’il avait dû traverser. Il reprit son histoire afin de la raconter à Alaska. Cela il le lui raconterait à elle seule, parce qu’en elle il avait confiance.

- Avant de mourir. Ma mère m’a dit que si les choses tournaient mal je devrais fuir la meute. Je devais retrouver sa sœur Isïl, le compagnon de cette dernière Noatak et leur fille Arwën, ma cousine donc. Et je l’ai retrouvée. Ses parents ont été tués par des Evils qui voulaient les tuer car, soi-disant, Noatak les avait trahis en tombant amoureux d’une Well. Je suis arrivé trop tard pour les sauver et ils sont morts tous les deux.

- Quelques temps plus tard j’ai retrouvée Arwën et depuis nous vivons ensemble, juste elle et moi. Je ne mettrai pas fin à cela et je suis convaincu que tu comprendras mon choix. Elle est la seule famille qu’il me reste, et je n’ai pas le droit de lui faillir comme j’ai failli à mes parents et aux siens. Pour eux et pour elle, je me dois de la protéger.

- Je compte sur ta discrétion au sujet de cet épisode. Je te le confie car j’estime que je peux avoir confiance en toi. Jusqu’à présent je n’ai jamais eu de raisons de me défier de toi. On ne peut pas en dire autant de moi, bien que j’en sois navré cela ne change rien à ce qu’il s’est passé.


Oui, d’une certaine manière il avait changé par certains aspects. Mais fondamentalement il restait le Zéro qu’Alaska avait connu jadis et celui à qui elle pouvait se fier. Celui qui jamais ne la trahirait pour rien au monde. Il lui avait déjà failli une fois, mais il ne l’avait jamais trahie et ne la trahirait jamais.

- Bon. Et bien il semble qu’il faille que j’essaie de retrouver Ren et de le remettre dans le droit chemin. Je l’ai toujours connu rigide et peu commode, cela personne ne peut en dire le contraire. Mais je ne l’ai jamais connu cruel et assoiffé de sang comme la majorité des Evils.

- Il n’a pas pu changer du tout au tout comme cela du jour au lendemain. Il y a forcément eu une raison à son revirement tout comme il y avait une raison à mon départ, que tu connais maintenant dans son intégralité.


La force de la volonté et la détermination inébranlable qui avaient toujours été les siennes ne l’avaient pas quitté non plus. C’était bien le signe qu’au fond il n’avait pas tant changé que ça, qu’il restait toujours en lui le Zéro qu’Alaska avait connu et apprécié autrefois.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaska

Haut Gradé.
Chérubin.

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 23

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Chérubin

MessageSujet: Re: Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]   Ven 16 Nov - 9:21



Zéro et Alaska


« Toutes les étoiles peuvent représenter l'amour que j'ai pour toi. »


Quand on croyait ne plus jamais se revoir...


Alaska voulait toujours savoir ce que ses amis pouvaient bien faire de leur journée. Surtout valable pour Ren. Son frère, qu'elle n'a pas vu depuis combien de temps d’ailleurs ? Trop longtemps à son goût. Il faudrait qu'ils se revoient un jour ou l'autre. Après tout, ils sont frères et soeurs non ? Au fond, que pouvais bien penser Alaska des bannis ou de ceux qui fuit leur meute par peur ou pas lâcheté. Elle ne voyait pas du tout Zéro comme un lâche. Elle avait toujours de l'amour pour lui. De l'amitié si grande qu'elle ne pouvait pas détacher son regard de lui. Elle voulait en savoir plus mais aussi savoir ce qu'il avait bien pu devenir. Malgré qu'elle soit froide dans ses paroles, son coeur lui était bouillant comme éclatant de bonheur et de surprise de l'avoir revu.
Elle imaginait comment il a pu vivre durant toutes ces années, fuyant les terres de Wells pour aller je n'sais où. Alaska ne pourrait pas lâcher sa meute, elle lui était trop importante.
Que faisait Ren en ce moment même ? Était-il toujours blanc comme la neige ? Pourquoi tant de questions toujours sans réponses... Alaska commençait à accumuler les questions et à restreindre les réponses. Il fallait à tout prix qu'elle retrouve son frère, voilà bien longtemps qu'elle ne l'avait pas vu et le manque se faisait ressentir.
C'était son frère, son unique frère.

Zéro venait d'entamer la suite de son récit. Un récit tragique et émouvant sur sa famille un peu spéciale. Mais c'était sa famille. Aux yeux de Zéro elle lui était importante, alors pour Alaska aussi. Il parla de sa cousine ainsi que de ces parents qui sont morts tragiquement. Depuis tout ce temps il aurait vécu avec la fille de Isïl qui était la soeur de sa mère ? Voilà une bien longue histoire à la fois étrange et triste. Alaska fit signe de la tête pour dire qu'elle était d'accord avec son choix et qu'elle n'y voyait aucun problème à ça. Cependant elle était toujours interrogative sur les raisons qu'il l'ont poussé à aller voir ailleurs. D'être parti comme ça.
Mais Alaska le reconnaissait quand même sous cette fourrure noircie. Elle se rappelait du Zéro qu'elle avait connu dans sa jeunesse et cela lui remonta le moral. Du moment qu'il ne changeait pas totalement et qu'il ne l'avait pas oublié. C'était le principal après tout.
Une raison qui aurait poussé Ren à partir ? Alaska ne savait pas du tout de quoi il était question quoi que...
Elle se remémora la mort tragique de son père que Ren a eu du mal à encaisser. Serais-ce dû à cause de cela ? Voilà une question à élucider.

« J'admire ton histoire et ta confiance. Tu sais depuis toujours que je n'oserai ô grand jamais briser ce lien qui nous unis en brisant cet échange. Je ne dirai rien sur ce qu'il vient d'être énoncé. Voilà bien une histoire bouleversante et pleine de rebondissements. Cependant, tu dis vrai, les raisons qui ont poussé Ren à passer des Wells aux Evils peuvent être de plusieurs natures et pourtant, rien ne me vient à l'esprit sauf la mort de notre père il y a de ça quelques années. »

Alaska s'exprimait avec vivacité et volonté tout comme venait de le faire Zéro juste avant. Cependant la découverte de ces raisons pourrait peut-être changer la vision d'Alaska sur son propre frère ou même pire l'a faire virer au négatif. Serait-il juste qu'elle découvre avec Zéro, son plus vieil ami d'enfance les raisons de ce changement subite ? Peut-être était-ce le moment pour Alaska d'aller de l'avant, de se prendre en main et d'aller partir à l'aventure avec ce jeune vagabond à la recherche d'une histoire passée. Comment savoir ? Tout peut arriver...

Thème par Maguitte2008

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on croyait ne plus jamais se revoir... [Zéro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] « Les vrais amis ne se disent jamais au revoir ; ils se disent simplement à bientôt. » [Hayato & Scarlet]
» Moi qui pensais ne jamais te revoir... (Timaël Lewis)
» Règle #1 - Ne jamais trahir son partenaire [JENNY]
» Comment peux-tu te connaître si tu ne t'es jamais battu ? | shane
» Heu... J'ai jamais bu de bière, mais pourquoi pas ! [PV Silver]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roaring Wolf :: Terres du Nord :: Le Mont aux Murmures-
Sauter vers: