AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelqu'un ? (LIBRE)

Aller en bas 
AuteurMessage
Libby



Messages : 387
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 20

Votre Loup. ♥
Meute.: Solitaire.
Mémo.:
Rang.: Soltaire// Guérisseuse

MessageSujet: Quelqu'un ? (LIBRE)   Lun 16 Avr - 6:11

Waw ! C’est ce que je pense en levant la tête. Un paysage magnifique se tient devant moi. Le soleil, les arbres, les fleurs, les feuilles, le ruisseau et toutes les choses qui contribuaient à la beauté de l’endroit. Derrière ses épais buissons se cache un lieu merveilleux. J’ai la désagréable impression de le salir. Moi, la tache noire. Le vilain canidé qui vient pour tuer un habitant. Je secoue la tête en me disant que je dois bien me nourrir, que si je ne tue pas, ce sera quelqu’un d’autre qui le fera. Je reste figée, mes yeux bleus clair scrutant le paysage. Je pense à mon ancienne meute. A mes vieux démons. Je fais un pat, il faut que je me reprenne. Je prends une inspiration, j’utilise mes sens.

Je souris, j’ai l’embarras du choix. Il y a un lièvre derrière les buissons, une grive sur une branche basse, des poissons dans le ruisseau. Je me positionne et bondis telle une ombre sortie de la nuit sortant des buissons sans un bruit. C’est le lièvre qui est mort sous mes crocs. Le gout du sang envahi ma bouche. Un bruit sonore résonne. C’est mon estomac qui réclame. Il est impatient. Ca fait un certain temps que je n’ai plus mangé.
Alors que je pense, le lièvre est déjà dévoré à moitié. Bientôt, je n’ai plus faim. Il ne reste de ma victime que les organes et les os. Mes oreilles s’agitent mais je ne repère rien à part le bruit du vent dans le feuillage. Les animaux se sont cachés. Apeuré en me voyant fondre sur l’un de leur compagnon. Je suis une bête féroce à leurs yeux. Un monstre avide de sang. J’essaye de m’imaginer à leurs places. A la place de ces petites bêtes traquées et stupide. Je ne ressens aucune pitié. Je ne peux me comparer à eux car ses animaux sont stupides. Ok, je ne suis pas la science infuse mais il y a un minimum.

Je bâille, je m’ennuie… J’ai encore des choses à faire mais j’ai la flemme. Et puis, entre trouver un abri, voir si il n’y a aucun prédateurs –ou d’ennemis- et dormir, j’ai de quoi m’ennuyer. Il faudrait un peu d’action, d’adrénaline ou de rencontres. De rencontres ? Tient, voilà une chose facile à faire ! Il suffit de pénétrer sur un territoire et pouf ! Il y a des loups qui apparaissent. Hum, j’hésite. Il y à aussi un risque que les inconnus m’attaque… Oh et puis zut ! J’y vais. Il n’y a plus qu’à choisir le territoire… Non, je vais avancer au hasard et on verra bien. Alors je marche droit devant moi, je pose une patte devant l’autre et fini par trottiner.

Voilà, je sens enfin l’odeur d’une meute. Ouf, ça fait au moins une heure que j’avance ! Alors, a en croire ma truffe, je pénètre sur les terres du sud. Rien de bien méchant les australs. Quoi que… Non, ils ne sont pas méchant, ni agressif. Encore faut-il voir sur qui je vais tomber. J’espère que je ne vais pas rencontrer un abruti avide de combats. Le voyage a été quand même assez long, je n’arrive pas pour un combat !

Donc, je franchis enfin la frontière. Et j’identifie les lieux. Je marche sur du sable humide et l’air sens le sel. C’est l’air iodé de la mer. Je vais pouvoir me reposer sur le sable fin, bercé par le son des vagues… Non, je n’oublie pas mon objectif. Rencontrer quelqu’un. Mm, mais je peux faire les deux ! Bonne idée. Je scrute le paysage méditerranéen et je réussi a trouver ce que je cherche. Un coin d’ombre sous un palmier. Parce que, mine de rien, il fait chaud ici ! Je me couche a l’ombre et baisse mes paupières… J’attends simplement la venue de quelqu’un…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blowing Tragedy

Avant Grade.
Veuve Noire.

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/12/2011

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Chef stratège.

MessageSujet: Re: Quelqu'un ? (LIBRE)   Jeu 19 Avr - 5:25

Le matin se leva et le soleil nous taper deja sur le crane. J'e deteste le soleil. Qu'il soit maudit ! Bref. On s'en fiche de tout facon. Moi je faisait ma petite routine, me lever, bailler, m'etirer et chasser quelque chose pour manger. Je me lechas les babines et une fois repus, je partie pour une promenade et decouvrir de nouvelle terres ou que je serais seule. La belle artemisa se prommena dans la terre '' La mer des reves'' J'y suis deja aller avec Pandora. C'etais magnifique. Mais les bruites gache tous. C'est beau le silence. Soudain, je sentis une odeur etrange pas commune. Mais oui ! C'etais une louve solitaire. Eh oui je peut savoir sa meute quand j'hume l'air. C'est cool non ? Et bien oui. Personne d'autre est capable de faire sa ! Je dit bien personne ! Je rejoint donc la louve.

-Bonjour, mademoiselle. Comment allez vous ? Je m'appelle Artemisa de la meute du sud et princesse du Sud et vous ?

Je souriait contente de faire de nouvelle rencontres. Soudain je sentis une pas bonne odeur de loup sadique. Et j'avertis la louve de cela et je m'en allas me cacher.


Score


Score se rendit sur les terres du sud en decouvrant peux a peux les merveilles de la nature. J'y rencontras quelques mesaventures comme un ours. Mais j'arrivas a m'echapper. Soudain j'arrivais a une terre magnifique. Je vint deux louve. Une blanche et l'autre disont... d'un noir fonce ou d'un brun fonce. Mais je sentis que la louve blanche n'etais pas d'humeur a me rencontrer. Elle prefere t-elle les loups de sa meute ? Je ne sais pas. Je sourit et je leva bien la queue,tete haute et posture fier et s'en allas vers la louve brune.Ou noire.

-Bonjour... comment t'appelle tu ?


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roilionking.forum-canada.com/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelqu'un ? (LIBRE)   Jeu 19 Avr - 5:55

    « J'ai toujours eu peur, même quand j'étais petit. Seulement maintenant, j'arrive plus à faire semblant. »

    Il se tenait là, sur le sable doux. Personne ne l'avait remarqué, Caliban. Personne ne s'était aperçut qu'un jeune loup aussi noir que le remords, aux yeux rougit, observait avec attention l'horizon, d'un air songeur.
    Calme et sombre, comme changé en pierre. Et puisque personne ne le remarqua, ce fut comme si il n'était pas là.
    Pourtant il l'était, du moins une partie, l'autre loin, très loin au dessus de cette plage, la partie de son esprit qui lui appartiendrait toujours, que personne ne pourrait contrôler. Cette part de lui même qui lui murmurait que la vie était belle, et que parfois, le rendait presque disposé à y croire.
    Perdu dans sa bulle, complètement imperméable au reste du monde, il n’échangeait que de réguliers regards avec cet horizon, lui souriant presque timidement, sans remarquer quoi que ce soit d’autre. L’état d’esprit qui le calmait en toute circonstance, qui lui permettait de tout oublier. Absolument. Il était peut être lâche, après tout, de fuir sans cesse son passé, sombre passé. Il fuit les sujets sérieux, ceux qui pourraient l'aider. Il préfère trahir plutôt que d'avouer. Il préfère fuir plutôt qu'affronter. Oui, il était tellement lâche que ça en devenait presque déconcertant. Mais il n'était pas là pour s’apitoyer sur son sort funeste. Il était juste là pour passé un bon moment, tranquillement étendu sur le sable chaud. C’étaient ce genre d'instant qu’il venait rechercher en se rendant ici, avec juste lui, les vagues, et l'horizon, sans la meute, et tout ces autres loups, qui, malgré tout, l'énervait profondément. Et le reste du monde à croquer, avec les émotions qui y étaient associées. Juste ça, et c’était le bonheur à l’état pur. Comme dirait l’autre ours, il en fallait vraiment peu.

    Ce fut cette phrase qu'il prononça, un simple « Tu as vu, c'est magnifique. » qui ramena Caliban sur Terre. Ce bref sentiment de gêne, où l’on pense « Ah, merde, j’suis con. » quand on ce rend compte qu'il n'y a personne derrière nous. Oups. Ramené à la réalité, il cligna des yeux, comme sortit d’un long rêve. Il adressa un petit clin d’œil, débordant de malice, à cet horizon qui le narguait, presque d'un air de défi.

    Jetant un œil autour de lui, distraitement, son regard vint soudainement se fixer sur quelqu’un. C'était peut être son odeur douceâtre qui l'avait sortit de ses pensées, après tout. A gauche de lui, en dessous d'un palmier qui avait déjà un âge bien avancer, se tenait un loup. Caliban, immédiatement se replia sur lui même et chercha à se cacher. Simple mesure de précaution, un instinct de survie irréprochable qui le poussait à fuir. Comme toujours. Il hausse un sourcil interrogateur, et se répéta qu'il n'avait rien à craindre. En effet, c'était une louve. Une louve aussi noire que lui, d'ailleurs. Caliban avait toujours apprit a se méfier des louves, de la gente féminine. Car malgré leurs jolis minois, elles n'avaient souvent pas leurs pareil pour lui attirer des ennuis. Pourtant il ne put s'empêcher de s'approcher un peu. Juste quelques pas, pour être sûre qu'elle dormait. Qu'elle dormait profondément, trop pour s’apercevoir qu'un quelconque autre animal se balade là. Il découvrit alors qu'il y avait en sa compagnie deux autres loups. Oups. - bis, vive les répétitions. - Il essaya de se reculer, voyant qu'il n'avait rien à craindre, ou presque, si il partait à temps, mais il s’était senti poussé, tiré vers eux comme un aimant.
    Rupture.
    Il trébucha malencontreusement et tomba gauchement sur le sol, qui lui parut sur le coup plus dur et froid, en poussant un juron. Oups. Trop tard pour s'enfuir, il aurait détesté les avoir dans le dos, car c'est dans ces moments là qu'il était le plus vulnérable. Il se releva maladroitement et se dit qu'il fallait peut être mieux engagée la discutions. Il serait fixé, comme cela.

    « Désolé, j'ai pas fait exprès. » Dit-il sur un ton froid. Il ne l’avait pas voulu. C’était sorti comme ça, tout seul. Et il n’attendait pas de réponse particulière, peut être juste un gros affront avec l'un des deux loups qui lui paraissait le plus sanguinaire. Qu’était-il censé dire face à ces trois confrères ? Le visage de Caliban paraissait froid, insensible. Il avait souvent gagné cet aspect-là et ne s’en rendait pas compte. Il ne souriait pas. Il restait planté là. Puis, instinctivement, il détourna le regard, signe de nervosité chez lui.
    A présent, plusieurs options s’offraient à lui. Soit le jeune loup se faisait renvoyer balader en bonne et due forme, avec les remerciements de la maison, soit ils lui répondait, soit ils lui crachaient au visage des informations qui était susceptibles de le faire réagir – si ils en possédaient. Dans tous les cas, la situation serait plutôt intéressante. Un peu moins dans le premier cas, mais ce dernier lui offrirait seulement la possibilité de retourner contempler l'horizon, seul, tranquillement dans son coin – ce qu’à la base, il était venu faire. Ça ne pouvait pas être pire, n’est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Libby



Messages : 387
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 20

Votre Loup. ♥
Meute.: Solitaire.
Mémo.:
Rang.: Soltaire// Guérisseuse

MessageSujet: Re: Quelqu'un ? (LIBRE)   Sam 21 Avr - 4:13

Un bruit me sort de mon sommeil. Oups, je me suis endormie sans même m’en rendre compte ! Je ne peux retenir un bâillement. Mine de rien, cette courte sieste m’a fait le plus grand bien. Le sentiment de fatigue à complètement disparu. C’est la grande forme ! Malgré tout, le sommeil m’a un peu engourdie. Il suffit de marcher et de s’étirer, ce sont les meilleurs des remèdes. Alors je m’applique. Je m’étire et on entend quelques craquements et puis je fais un pas. J’aperçu l’auteur du bruit. Une femelle australe. L’attente n’aura pas été longue. Quoique, combien de temps ai-je dormi ? Le soleil ne semble pas avoir beaucoup bougé. Il n’a pas du s’écouler beaucoup de temps sauf si j’ai un gros déficit mental et que je ne me souviens plus de la position du soleil. Bref, ma sieste était très courte.
Je m’assois sous l’ombre de l’arbre en attendant qu’elle vienne, j’ai tout le temps de la détailler. Femelle adulte, pelage blanc, yeux bleus, cicatrice a l’œil. Pas quelqu’un d’impressionnant et elle ne semble pas agressive non-plus. Pile ce que je recherchais ! Alors que j’eu terminé de l’identifier, elle s’approcha, sourire aux lèvres. C’est confirmé, les australs ne sont pas agressif.
Je prends quand même soins d’adopter une attitude amicale. Manquerais plus qu’elle me prenne pour une idiote avide de sang !
-Bonjour, mademoiselle. Comment allez-vous ? Je m'appelle Artémisa de la meute du sud et princesse du Sud et vous ?
Bien, voilà qui explique sa gaieté. C’est une princesse, elle a tout a portée de patte. Souvent, les autres cèdent au moindre caprice. Hm, et puis, elle peut aussi être considérée comme mignonne après tout. Je sais que certaine personne qui on un physique parfait en profite. Je ne pense pas que se soit son cas. A moins que ce n’est qu’une façade…. Oups, il faut que j’arrête de faire ma parano ! Et puis je me rends compte du silence qui règne, il faut que je réponde, idiote !
-Bien le bonjour, je vais très bien et vous ? Je suis Nokomis, solitaire. Enchantée.
Alors là, pas possible de faire plus amical ! Je me demande quand même où j’ai été cherché tout ses mots cérémonieux. C’est vrai quoi, ce n’est qu’une louve tout ce qu’il y a de plus normale ! Enfin… Je sens mes oreilles pivoter vers un nouveau bruit. Un autre loup s’amène ! A en croire ma truffe, il ne vient pas du sud mais bien de l’Est ! Bien, je vais voir si les rumeurs qui courent à leur sujet sont fondée. J’imagine bien que c’est exagéré mais bon… Autant vérifier quand j’en ai l’occasion. Artémisa me préviens qu’il est là, le loup de l’Est et se cache. Pff… Une peureuse. Franchement, pourquoi faudrait-il le craindre ? Bon, je jette quand même un coup d’œil dans sa direction, histoire de voir ce qu’elle craint tant. Un bon gros loup musclé, tout noir avec des yeux rouges. Encore un gros vantard j’imagine. Je sais très bien à quoi je vais avoir droit, il va d’abord me saluer et puis, si je fais le moindre truc « suspect » il va tenter de me tuer… Encore faut-il voir la définition de « suspect » chez celui-là. Mais je garde toujours mon attitude amicale. Genre, pour lui faire croire que je suis inoffensive. Je suis une femelle, je n’aurai certainement aucune difficulté à lui faire croire ça. Presque tout les mâles le pense d’ailleurs, pour eux, femelle est synonyme d’inoffensif… Bref, des gros machos aussi évolué que des vers de terres !
-Bonjour... comment t'appelle tu ?
Je reste neutre, assise dans le sable à le fixer. Mais je jette quand même un regard moqueur à Artémisa. Je suis tentée de la traiter de poltronne mais je me retiens. Alors je répète la phrase cérémonieuse et débile que j’ai prononcée un peu plus tôt.
-Bien le bonjour. Je suis Nokomis, solitaire. A qui ai-je l’honneur ?
Alors que je le sonde de mon regard bleu, pour tenter de voir le moindre signe d’agressivité, j’entends à nouveau des sons de pas. Je trouve que j’ai quand même une bonne ouïe. Entendre des bruits de pas sur le sable alors que la mer s’affaire a s’écraser sur les plages dans un gros bruit. J’imagine que c’est à force d’être sans cesse à l’affut. Alors je prends quand même la peine de me retourner. Et j’aperçois, un mâle austral, sombre avec des yeux bleus. Il semble plutôt froid et est assez impressionnant lui aussi. Je me demande pourquoi il vient alors… Artémisa fait bien tâche dans ce décor ! P’tite louve blanche parmi trois loups noirs. Ca n’a pas vraiment d’importance mais c’est juste marrant. En fait, je ris intérieurement. De l’extérieur, je suis une louve dans la neutralité absolue. Même si, avec de l’expérience, on peur lire de l’amusement. Mais j’imagine qu’aucun loup ne saura le voir. Pas grave, c’est le but !
Mais je ne peux me retenir, j’éclate de rire ! Le nouveau venu vient de se casser la figure ! Je m’arrange quand même pour que mon rire soit franc et joyeux. De la méchanceté n’est pas trop la bienvenue dans cette situation, pour le moins, délicate. Je suis une solitaire et il y a un loup de l’Est, de plus, ils sont deux de la meute du Sud. Mais ça va, je suis de bonne humeur, je pourrais me contenir dans la plupart des situations. Je dis bien la plupart, parce que je ne suis pas une sainte…
-Désolé, j'ai pas fait exprès.
Ben j’imagine ! Manquerais plus qu’il fasse exprès de trébucher pour s’étaler ! Par contre, là je ne me retiens plus. Mon air amusé est bien visible. D’ailleurs j’esquisse un sourire. C’est bien marrant quand même. Un loup bien musclé qui avale du sable ! Sa voix était froide mais cela ne rentrais pas en ligne de compte. Si il voulait faire comme si de rien n’était, il ne fallait pas compter sur moi !
-Mais ce n’est pas grave. Je suis Nokomis, solitaire. Qui es-tu, ô grand loup maladroit ?
J’avais prévenu. Oh et puis un peu d’humour ne va le tuer ! Pauvre petit loup distant ! Bon je décide quand même d’arrêter la provocation. Comme je l’ai fait remarquer, la situation est plutôt délicate. Alors je me contente de fixer Artémisa pour l’inviter à venir. J’espère quelle n’a pas peur des loups un peu imposant… Enfin, le nouveau est de sa meute. La pauvre petiote va être rassurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack

avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 01/01/2012
Age : 20

Votre Loup. ♥
Meute.: Bannis.
Mémo.:
Rang.:

MessageSujet: Re: Quelqu'un ? (LIBRE)   Ven 15 Juin - 6:31

    [ Déplacé à la Corbeille. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelqu'un ? (LIBRE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelqu'un ? (LIBRE)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roaring Wolf :: Hors jeu. :: » Corbeille :: Corbeille des Rp's-
Sauter vers: