AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Close to the Edge • Aurore

Aller en bas 
AuteurMessage
Ren

Arrière Grade.
Démon.

avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 01/08/2012

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Démon

MessageSujet: Close to the Edge • Aurore   Mar 21 Aoû - 11:56


Dren • Aurore

Leurs ombres nous entourent.



    Un grondement m'échappa, quand je vis que mes loups se chamaillaient entre eux. Je saisis le coup de l'un, et le repoussai. Défiant l'autre du regard, je les prévenais de ne pas recommencer leurs bêtises. Bien sûr, je n'utilisais pas la force surnaturelle sur eux. Ils avaient comprit. Baissant la tête pour l'un, et reniflant avec dédain pour l'autre, ils se séparèrent, bien que leur regard en disant long. Je sifflai, pour ne pas voir quelque chose comme cela se reproduire :

    « Je l'ai fait une fois, je le ne fais pas deux. » Puis je battais de la queue pour leur dire de se disperser.

    Je soupirai, puis m'éloignais. Sûrement pensaient-ils que j'étais trop restrictif, comme meneur. Mais je voulais que mes loups se sentent bien dans leur tête et dans leurs relations. Je voulais une meute soudée, qui se soutenait quoi qu'il arrive. Peut importe ce qu'il peut advenir à l'avenir. Parce que l'avenir me faisait terriblement peur. Peut être qu'en tant que meneur, je n'aurai pas du, mais je ne pouvais retenir le frisson d'angoisse qui me secouait de tout mon long, quand je ressentais l'alarme, la tension qui planait dans l'air.

    Quand je m'assis enfin, sentant tout le poids du monde sur mes épaules, je ne regardai même pas qui se trouvait aux alentours. Il me fallait être fort. Je savais que je pourrais l'être à l'avenir. J'étais le roc de la meute. J'étais après tout le Prince. J'étais un Chasseur, un Guerrier, un Meneur. Levant les yeux au ciel, je me demandai si les Dieux avaient bien fait de me choisir. Les étoiles qui y brillaient, sur leur fond d'un bleu nuit sublime, me semblèrent scintiller, et j'écarquillai les yeux. Un souffle d'air froid me caressa, s'enroulant autour de moi avec délice. J'expirai, en baissant les yeux. Aies foi. Toujours. Me murmura une petite voix. Et alors, je fis une chose que je n'avais pas faites depuis longtemps, je souris. Un petit sourire. Pour leur montrer que j'avais compris. J'étais fait pour être ce que j'étais.

    Une odeur, qui m'était familière, et qui fit tressauter mon cœur de bonheur, me parvint. Ce soir était une excellente soirée. Tournant la tête, je vis une magnifique louve blanche venir à moi. Mes yeux pétillèrent, et je lançai avec chaleur :

    « Aurore, je suis tellement content de te voir ! » Je me levais, pour venir l'étreindre avec amitié.

    Laissant aller mon museau dans son pelage doux, dont l'odeur froide et gelé du Nord me réconforta, je ne pus m'empêcher de penser que j'avais de la chance qu'elle soit à mes côtés. Je me reculai, et l'invita à s'asseoir un peu avec moi. Elle m'avait beaucoup manqué, cela faisait un temps qu'on avait pas pu se voir. Elle avait énormément d'obligations - tout comme moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blowing Tragedy

Avant Grade.
Veuve Noire.

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/12/2011

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Chef stratège.

MessageSujet: Re: Close to the Edge • Aurore   Mar 21 Aoû - 12:48

Cela fait un grand moment que je me promene dans les contrees blanches. Et je pense a Dren mon cher ami que je n'est pas vue depuis tres longtemps. Je me demande bien ce qu'il est devenu. Bien qu'il soit le dominant de notre meute, on a tout les deux des obligations. Alors je ne peut le voir tout les jours. La neige tombe tres fort, et je profite de se moment. Sa me fait penser aux beaux yeux de Dren. A sa douce fourrure et son regard doux. C'est souvenirs me fait rever. La neige avais recouvert entierement ma fourrure. Ce qui me camoufle encore plus. On ne me voit presque pas. Puisque ma fourrure douce, est d'un blanc immacule. Je leve la tete au ciel, mais il est difficile de l'appercevoir puisque la mini tempete cache son doux bleu. Une fois la tempete termine, tout est border d'une grande couverture blanche. C'est magnifique. Je sourit, et je me roule dans la neige. Je rit et je m'amuse comme une petite folle. Je me demande si Dren pense a moi en ce moment. Mais bon, faut pas trop que je me fasse d'idees non plus. Une petite brise passe au dessus de ma tete, je profite de court temps de bonheur et de joie. J'hume l'air et je sent avec mon odorat, une odeure familiere. Oui je reconnait cette odeur.. mais.. c'est Dren ! Puis je suit l'ordeure et elle me conduit jusqu'a Dren. J'approche de Dren en souriant. Et quand celui si m'appercoit il court vers moi et enfuit son museau dans ma fourrure. Je sourit. Lui aussi il ma manquer. Puis il s'enleve, et recule de quelques pas tout en me fixant de son doux regard, chaleureux. Il me dit qu'il est tellement content de me voir. Faut dire que... maintenant avec lui c'est plus que de l'amitie. C'est des vieux souvenirs.

- Oui, tu ma tellement manquer toi aussi ! Je pense tout les jours a toi !

Je sourit et je m'approche de lui, tout en lui mordillant le bout de l'oreille droite. Je me mit a faire un petite rire ironique, et un sourire radieux. Je me sent en securite et trop bien avec lui... son odeur... son parfum.. me rappelle de merveilleux souvenirs. Je ferme quelque instants les yeux en me rappellant tout c'est souvenirs. Puis la chaleur de mon corps, et notre fourrure nous empechent d'avoir froid. C'est normale on est habitue au froid. J'ouvre les yeux recule et le fixe. Puis je m'assis a cote de lui tout en plongeant mes yeux emeraudes dans le sien. Je lui sourit et je voit , non loin de nous, des montagnes enneiges. C'est tellement magnifique pour nos yeux, mais les montagnes sont moins belles que mon cher dominant Dren. Qu'est-ce qu'ont a pus rigoler ensemble ! Et meme se marrer jusqu'a en exploser de rire. Ah c'etait le bon temps. Mais bon. L'important c'est que Dren soit la. Je lui dit sur un ton tout simplement radieux, avec le sourire jusqu'aux babines :

- Dit, tu as faim ? Je connait un endroit ou il y a de delicieuse proies. Ont va pouvoir se partager la proie qu'ont a chasser tout les deux. T'en dit quoi ?

Avec lui, je me sentais pousser des ailes dans le dos. Je suis aux anges. C'est comme retomber en enfance. Et dans nos souvenirs les plus profonds qui soit. Je soupire de soulagement, et de contentemment. Je reve. Dite moi que je reve ! Puis je fixe Dren tout en attendant sa reponse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roilionking.forum-canada.com/forum
Ren

Arrière Grade.
Démon.

avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 01/08/2012

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Démon

MessageSujet: Re: Close to the Edge • Aurore   Mar 21 Aoû - 23:09


Dren • Aurore

Et les démons nous guettent.




    « Oui, tu m'as tellement manqué toi aussi ! Je pense tous les jours à toi ! » S'exclama t-elle. Et mon sourire s'élargit.

    J'étais heureux qu'elle ne m'ait pas oublié. Elle aussi pensait souvent à moi. Elle me mordilla l'oreille, dans un geste affectif qui me fit terriblement plaisir.
    Elle semblait se remémorer tout ce que l'on avait vécu. Nos bêtises d'enfance, nos rires, nos joies. Tout ce qui avait forgé notre être et notre vie, nous l'avions partagé tous les deux. C'était comme ma sœur. Quoi que, je devais bien réfléchir avant de dire ça, parce qu'Alaska, ma véritable sœur de sang, ne serait sûrement pas d'accord. Je couvais mon amie du regard, et vis que ses yeux divergeaient derrière mon épaule. Surpris, je lui lançai un coup d’œil interrogateur, et me retournai. Derrière nous se dressaient les Montagnes du Nord, qui semblaient illuminées par le rayon de la lune qui les enveloppaient dans une splendeur qui me coupa le souffle. Je reposai les yeux sur elle, et je vis qu'elle avait une petite idée derrière la tête. D'ailleurs, elle proposa :

    « Dis, tu as faim ? Je connais un endroit où il y a de délicieuses proies. On va pouvoir se partager une proie qu'on a chassé tous les deux. T'en dis quoi ? » Je pinçai les lèvres d'abord, en songeant que je devais peut être aller commander les patrouilles de nuit. Puis voyant son air radieux, je me dis que je pouvais bien laisser un autre loup s'occuper de ça. Ils étaient grands, ils sauraient se débrouiller.

    Tâchant de ne pas montrer que j'hésitai, j'hochai la tête, acceptant avec joie :

    « D'accord ! Montre moi cet endroit ! »

    Je me levais en attendant qu'elle prenne la tête. Voulant l'embêter, comme d'habitude, je lui mordillai le cou.

    « Y'aurait-il un endroit que je ne connaisse pas encore sur mon Territoire ? » La taquinai-je, en la relâchant.

    Mais effectivement, je n'avais pas connaissance de ce lieu. Cependant, je savais qu'il n'y avait là bas plus autant de proies, car il y avait pénurie en ce moment.
    Il n'empêche que l'on allait sûrement se régaler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blowing Tragedy

Avant Grade.
Veuve Noire.

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/12/2011

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Chef stratège.

MessageSujet: Re: Close to the Edge • Aurore   Mer 22 Aoû - 11:18

Je baisse ma tete puis la releve. Je le regarde me parler. Il accepte avec plaisir. Je me leve et je part vers l'endroit que je connait puis je me retourne pour voir s'il ma bien suivit. Ouit il me suit. Parfait alors, je lui fait un clin d'oeil et un joli sourire puis je me retourne et fait des grands en directions des montagnes. Dren est vraiment gentil... c'est comme un frere pour moi. Mais je ne sais pas encore s'il a une soeur ou pas. Je pousse un long et profond soupir. Puis, quelque minutes passe, et on est de l'autre cote des montagnes, dans un endroit magnifique. De la glace forgee formant des animaux. Et puis, la bas tu vois quelque proie. Je pousse soudainement Dren dans des hautes herbes pour pas qu'ils nous voient. Je lui fait signe que c'est maintenant le moment de chasser. Puis je rampe en direction des proies, et en faisant corps a corps avec le sol. Et dun coup je sort de notre cachette, je poursuie ma proie et d'un coup, je prend mon elent et je lui saute dessus. e dechire la peau de son coup et lui mord la tete. Puis je le rapporte a Dren en souriant. Je pose ma proie par terre sans me faire voir par les autre proies et je sourit toujours.Puis j'ouvre un peux la bouche et dit sur une voix basse :

- C'est a toi de chasser maintenant !

Puis je me couche dans les hautes herbes tout en souriant et continue de faire mon clin d'oeil. Je sais que c'est un tres bon chasseur. Enfin dans le sens de chasser nos proies. Pas dans le sens chasser avec un fusil et tout. Bref. Je reste couchee tout en le fixant, et j'hausse les epaules puis souleve un sourcil. Je fait un signe de tete d'un air de dire bonne chance. Je mange un minuscule morceau de ma proie puis je couche ma tete sur mes pattes tout en regardant le professionel chasser sa proie. Sa me rappelle des souvenirs, soudain, des images defiles devant moi. Je sursaute et j'en reste bouche bee. Mon dieu quel peur, quel frousse quel choc ! Tellement que les images etait flashs, sa m'avait etourdie. Puis je tourne mon regard vers Dren et je reste attentive. Je garde les oreilles en avant, mais je suis tout de meme encore un peux etourdie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roilionking.forum-canada.com/forum
Ren

Arrière Grade.
Démon.

avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 01/08/2012

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Démon

MessageSujet: Re: Close to the Edge • Aurore   Jeu 23 Aoû - 4:01


Dren • Aurore

Our warriors are made by steel, and our hearts are made by stones.


    L'endroit dans lequel Aurore m'avait emmené était fait de glace, et la neige tapissait le sol, aussi douce que la soie. Je ne pus m'empêcher d'écarquiller les yeux devant les sculptures naturelles qu'avaient fait le vent et la pluie ici. Effectivement, la glace, qui recouvrait le flanc de la montagne et les pierres qui nous entouraient, formaient des silhouettes graciles et délicates, faisant penser à des animaux de glace. Elles scintillaient doucement, et quelques gouttelettes dégringolaient de leurs flancs translucides. Fronçant les sourcils, je vis qu'Aurore se tassait dans la neige, se cachant d'éventuelles proies. Celles-si, bien trop insouciantes - peut de chasseurs se rendaient dans les environs, passaient et repassaient sans guetter ce qu'il pouvait y avoir aux alentours. Ma jeune amie saisit cette opportunité, et avant même que je ne puisse lui porter mon aide, elle avait planté ses crocs aiguisés dans le cou de sa proie, qui sursauta, puis expira entre ses dents serrées. Impressionné, je la laissais approchée, et toute fière d'elle, elle posa sa proie à mes pieds. Elle me souffla, avec un air taquin :

    « C'est à toi de chasser, maintenant ! » Puis elle se coucha dans les herbes gelées qui bordaient notre terrain de chasse.

    J'acquiesçais avec entrain. J'étais un excellent chasseur. Dans tous les sens du terme, d'ailleurs. Aurore le savait bien, elle me connaissait depuis très longtemps. J'avais eu de grosses proies, tout aussi bien en meute que seul. Bien que les élans, les caribous, les grosses proies qui traînaient ici soient dures à attraper. Bien sûr, ce n'était pas sans conséquences, j'avais plusieurs cicatrices qui me barraient les membres, et une grosse balafre sur le dos, qui était cachée par mon pelage épais de loup du Nord.


    « Très bien... je vais essayer... » Fis-je, en montant sur un amas de roches.

    La prise était dure, car elles étaient couvertes par une solide couche de glace. Il n'empêche que j'eus une excellente adhérence, car mes coussinets étaient habitués à cela. Roulant des muscles, je me dressai au dessus du terrain, regardant au contrebas s'il n'y avait pas une petite proie qui traînait par là. Je savais que j'étais autrement meilleur quand je chassais les proies lourdes et pesantes, et que celles qui étaient petites et rapides étaient plus difficile pour moi. Mais j'avais eu un entraînement rude de la part de mes maîtres, et j'étais presque sûr d'y arriver.

    Je jetai un dernier regard à ma compagne de chasse, qui me fixait de son petit coin d'herbes, silencieuse et majestueuse. Il me sembla un instant qu'elle eut une étincelle bizarre dans les yeux, mais je passai outre, me disant que j'avais dû rêver. Je reportai mon regard sous mes pattes, continuant à grimper sur les rochers, de plus en plus haut. Mon ombre se dessinait sur le sol immaculé, et je dus me tapir sur la roche dure, pour ne pas être repéré. Ainsi couché, et protégé des arrêtes saillantes de la pierre par la peau dure et la fourrure de mon ventre, j'attendis. Observant de mes yeux dorés et vert mousse, les pupilles rétrécies. Une tension m'enserrait le crâne, montant le long de mon dos. L'adrénaline accélérait mon pouls. Et là je vis la proie parfaite, niaise et naïve, qui marchait tranquillement, se dirigeant avec lenteur vers le flanc de la montagne. Donc, vers moi. Parfait.

    Quand elle fut à mi-chemin, je me dirigeai vers elle, face contre terre. J'étais tellement obnubilé par cette petite boule de poils, charnue et à la texture délicieuse, que j'oubliai de rester tapis. Mais quand elle leva la tête et vis son prédateur juste au dessus d'elle, les crocs brillants à la lueur de la lune, il était trop tard pour qu'elle essaye de s'échapper. Je bondis sur elle, les muscles étirés, et mes pattes avant s'écrasèrent sur son dos, la forçant à ployer sous mon poids. Déstabilisée et terrifiée, la petite bestiole se tortilla, paniquant tellement qu'elle commença à pousser de petits cris. Mais bien vite, je l'achevai.

    Satisfait, je levai les yeux vers Aurore, en souriant. Puis je saisis le corps inerte dans ma gueule, et le fis glisser dans la neige jusqu'à notre petit bosquet gelé.

    « Et voilà ! » M'amusai-je, en déposant ma proie à côté de la sienne. Je me couchai à mon tour, posant une patte sur ma proie. « Tu as raison, cet endroit est parfait pour chasser. »

    Et je lui jetai un regard interrogatif, pour voir si nous allions débuter notre repas maintenant. Dans un élan de galanterie, et pour aussi lui montrer mes excuses pour le temps que l'on avait pas passé ensemble, je poussai ma proie vers elle.

    « Tiens, c'est pour toi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blowing Tragedy

Avant Grade.
Veuve Noire.

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/12/2011

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Chef stratège.

MessageSujet: Re: Close to the Edge • Aurore   Lun 27 Aoû - 4:11

Pendant que j'engloutie le morceau du diam ou du cerf que j'ai chasser, bref la proie. Je reste tout de meme attentive et je fixe Dren. Pour voir si il ne vas pas faire d'erreurs ou etc... je sais bien qu'il ne fait jamais d'erreur. Ou du moins presque. Il a l'habitude de chasser les grosses proies. Puis il me jette un dernier regard, et mon etincelle dans mes yeux, s'arrete aussitot. Je ne sais pourquoi, un sentiment si fort et present ajourd'hui. Tout ce que je desire c'est de rester aupres de lui. Bien qu'ont soit de bons amis... je voudrait que sa soit plus. Mais bon, qui sait ce que l'avenir nous reserve hein ? Bon. On n'en sait rien. Mais bon, je fixe toujours mon compagnon de chasse, qui est Dren. Il fixe une grosse proie bien dodue et tres belle. Je voit la proie qu'il va choisir. Puis il se tapit sur une grosse roche, pour ne pas etre reperer par la proie. Il faut bien que la roche soit assez grosse non ? Bref. Revenons a nos moutons. Je le regarde. Maintenant il fonce droit sur la proie et en quelque coups de crocs et de griffes, la proie est prete a deguster. Je vint la proie ensenglanter dans sa gueule. Puis il vient me rejoindre et me sourit. Je sourit egalement et j'aller reprendre un morceau de ma proie, mais il m'intterrompt.

[color #FEFEFE] - Et voilà ![/color]

Samusais-t-il a dire sur un ton qui veut jouer. Je sourit puis il pousse sa proie vers moi en me disant que c'est pour moi. Je rougit et ne sais pas quoi dire. Je le remerci tout simplement. Mais je n'arriverait jamais a manger tout ca a sa non ! Je mange juste ma proie. Je lui explique que je ne pourrait manger les deux d'un coup. Ou meme les deux un apres l'autres. Bref je me calme et je deguste fierement ma proie fraichement chasser. Ensuite je me colle a Dren sans m'en rendre compte. Je reste ainsi quelque minutes et je me leve pour m'etirer calmement et tranquillement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roilionking.forum-canada.com/forum
Ren

Arrière Grade.
Démon.

avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 01/08/2012

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Démon

MessageSujet: Re: Close to the Edge • Aurore   Ven 14 Sep - 9:26


Dren • Aurore

Don't you want to fly ?


    Voyant qu'elle avait déjà mangé sa proie, je me sentis bien bête, mais acquiesçais tout de même avec un sourire. Je me couchais près d'elle, comme nous avions l'habitude de faire depuis que nous étions petit.
    « Comme tu voudras ! Je vais m'atteler à cette tâche, donc. » Je plongeai donc à nouveau dans la chair tendre et encore chaude de ma proie. Je la dévorai avec appétit jusqu'à ce que je remarque que mon amie s'était levée. Avait-elle quelque chose à faire ? Devait-elle donc partir si tôt ? Je fronçais les sourcils avc mécontentement. « Qu'est-ce que tu fais tu t'en vas ? Mais ça ne fait pas longtemps que tu es avec moi, Aurore ! »

    Je m'exprimais d'une voix plaintive digne des plus petits louveteaux boudeurs. Mais c'était une manie que j'avais prise avec elle, et que je n'utilisais qu'avec elle. Cependant, parfois elle résistait - et depuis peu, elle arrivait même à passer outre mes plaintes et autres. En tout cas, j'espérai qu'elle resterait un peu plus avec moi, et qu'elle ne partirait pas tout de suite. J'avais tellement peu l'occasion de me retrouver avec elle ou avec même un de mes proches en particulier. Je voulais profiter. Je me relevai, laissant la carcasse dépouillée de ses chairs derrière moi sans hésitation. Sûrement un ours ou quelque autre vorace animal tomberait sur ses restes et les achèveraient à ma place.

    « Si tu veux rentrer au campement, je te suis. Mais inutile de te presser, Aurore, puisque c'est moi qui donne les ordres, personne ne te tapera sur l'oreille pour te dire que tu as désobéit. » Je lui lançai un coup d'oeil malicieux, bien que je savais que je n'allais pas non plus utiliser mon statut à tout bout de champ. Je voulais une meute soudée et égale, prête à survivre à travers les âges et les guerres. Enfin bon, ne parlons pas de ça à présent. J'attendais qu'elle me dise ce qu'elle voulait faire, prêt à lui obéir et à la suivre partout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blowing Tragedy

Avant Grade.
Veuve Noire.

avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/12/2011

Votre Loup. ♥
Meute.: Nord.
Mémo.:
Rang.: Chef stratège.

MessageSujet: Re: Close to the Edge • Aurore   Ven 14 Sep - 11:11

Je me lève et marche tranquillement. Mais pas loin, pour ne pas perdre de vue ce beau et cher Dren. Je sais pas, un étrange sentiment c'est emparé de moi. Je sais pas, on dirait... non pas de l'amour ! On se connaît depuis très longtemps... je sais que sa paraît bizarre. Mais même moi je ne sais pas pourquoi je ressent de l'amour pour lui... je me retourne vers lui et baisse la tête. Je ne doit pas avouer ce sentiment à Dren... je risquerait de le blesser. En je ne sais pas si il y a une dominante alors... mais sa me ferait trop de travail de gérer la meute. Je soupire et regarde le ciel, puis me retourne et va vers lui. Je me force à le fixer et à lui sourire mais... le sentiment m'envahie et je n'ai aucune envie de lutter contre cela. Je vais devenir folle si sa continu comme ça... je reste debout puis je prend une grand inspiration et j'expire. Je regarde le ciel puis pose mon regard sur celui de Dren. Je ferme les yeux puis les ouvrent et le fixe d'un air un peux triste. Je baisse les oreilles puis commence à parler sur un ton fâcheux et un peux triste. Mais moi, je cache mes sentiments. Ensuite je m'assied près de lui et observe le ciel qui devient maintenant étoilé. Enfin il y a déjà le soleil qui se couche et les première étoile qui bondent le ciel.

- Non non.. ça va je voulais juste... marcher un peux c'est tout.

Je continue de le fixer puis je gratte nerveusement la terre avec mes griffes puis je commence à être étourdie. Il commence à pleuvoir puis je reste par terre car j'aime bien l'eau. Sa me manquais. L'eau coule doucement sur mon pelage doux et soyeux et fait un effet qui... enfin un effet magnifique... je ne sais pas comment je pourrais dire ça. Puis je pose mon regard sur celui de Dren et ne sourit pas puis fait le boudeuse et une petite moue aux lèvres. Je sort la langue pour attraper c'est quelque goûtes parmi les millier d'autres. J'adore l'eau... sa me r'appelle de magnifique souvenirs d'enfance avec Dren... je me r'appelle qu'on jouait ensemble dans les flaques d'eau, on riait comme des petits fou. Puis je me colle contre Dren. Mais j'imagine bien que le beau mâle doit se douter de quelque chose, que je l'aime. Car... depuis toutes ces années ou je ne l'es pas revu, j'ai envi de rester avec lui. Je sais pas c'est assez bizarre je doit dire... mais si je le dit il va me prendre pour une folle et aussi peut être qu'il a déjà une autre louve dans sa vie et qui est maintenant la dominante de la meute. Heureusement, les goûte de pluie cache secrètement mes larmes de louvette. Puis je tourne mon regard vers Dren et le fixe ne sachant pas quoi faire... je commence à sourire puis je remue la queue.

- Bon... tu veux faire quoi ?

Dit-je sur un ton assez rauque. Je suis intrigué pas lui, même si on se connaît depuis longtemps je veut en savoir plus sur lui. Je suis sur qu'il me cache encore des choses... je hausse un sourcil puis regarde la carcasse jeté et abandonnée. La pluie ne s'arrête plus, et j'ai bien ça. Car au moins, la je me sent vraiment... tranquille. Avec Dren on est.. tranquille , on se sent en sécurité et à l'abri de toute chose. Cela me fait rudement plaisir de le retrouver, et... il m'a beaucoup manqué. Je doit dire qu'il a quand même beaucoup changé !


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roilionking.forum-canada.com/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Close to the Edge • Aurore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Close to the Edge • Aurore
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Agnar.d.Edge[terminer]
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» Kane, Dolph Ziggler & Randy Orton VS Edge, Justin Gabriel & Chris Jericho

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roaring Wolf :: Hors jeu. :: » Corbeille :: Corbeille des Rp's-
Sauter vers: