AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 > Solitude que je t'aime; Libre.

Aller en bas 
AuteurMessage
Herressie



Messages : 9
Date d'inscription : 12/07/2012

Votre Loup. ♥
Meute.:
Mémo.:
Rang.:

MessageSujet: > Solitude que je t'aime; Libre.   Ven 13 Juil - 11:53

Herressie, nouvelle sur ces terres, les parcourait avidement. Valait mieux connaitre l’endroit en cas de combat. C’était autant un avantage que pour se faire confiance. Un terrain nouveau ne donnait pas bonne conscience avant un combat. On ne connaissait pas les pièges et les planques. Prévoyante, elle passait en revue les coins de l’endroit, la rive et les roches. D’abord hésitante puis d’un pas plus sûr. Elle trottina finalement, bondissant de pierres en pierres, habile comme un chat. La belle louve sombre, petit à petit accélérait la cadence, comme si elle jouait. Un doux sourire carnassier s’étira sur ses lèvres. Ce n’était pas un jeu mais la folie qui la rongeait qui venait de s’emparer d’elle. Elle sautait sur les pierres maintenant comme si c’était des cadavres.

Revenant brusquement à la réalité, elle reprit son air neutre. D’un pas lent, elle descendit sur une pierre noyée. Elle en profita pour boire avant de se tremper légèrement les pattes et de ressortir. Malgré qu’elle n’ait pas vécu ici, on connaissait la réputation de ce lac noir même très loin. Elle ne s’y risqua donc pas d’y baigner, et revenant près de la rive, elle se coucha et petit à petit, se glissa dans les bras de Morphée. Elle était maintenant endormie, le visage détendu et paisible, une respiration lente soulevant ses flancs toujours à la même cadence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blitzkrieg

Haut Gradé.
Lieutenant.

avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 22

Votre Loup. ♥
Meute.: Bannis.
Mémo.:
Rang.: Aucun.

MessageSujet: Re: > Solitude que je t'aime; Libre.   Sam 14 Juil - 13:07

Lac noir, doux lac noir. Tes vieilles pattes te mènent rapidement vers ce lieu. Pas saccadés, craquants, chevrotants. Tu es vieux. Ne le nies pas. Tu as vieillis. Depuis des lustres, tu avais quitté ces terres t'ayant donné naissance, en quête d'une nouvelle vie, sans succès. Tu es revenu, nettement affaiblit par les évènements, mais toujours aussi tordu. Maintenant, tout le mâle viril que tu avais en partant n'était plus que quelques cicatrices laissés par une maman ours pendant le revenant. Tu est désormais presque aveugle, mais tes yeux ont gardé la folie et cette couleur orange qui te caractérises si bien. Maintenant que tu es de nouveau sur tes terres si parfaitement connues, tu veux revisiter ces lieux qui étaient anciennement tes lieux de culte, de meurtre, de viol... Tu veux revisiter ce que c'était d'être l'ancien toi. Le plus jeune toi, le vaillant, le grand Jeffree. Pas ce vieux tas croulant que tu es devenu.

Ton pelage emmêlé bouge au gré du vent, faible mais ressenti. Tu marches difficilement, ton souffle est saccadé, mais tu t'en fous. Tu veux te rendre à ce lac noir, ce doux lac noir, là où les bains de tes cadavres se faisaient souvent. Depuis, ces cadavres devraient avoir coulés. A y penser, tes babines s'étirent et forment un rictus malsain, un sourire diabolique, quelque chose de très étrange, mais tu t'en fous. Ton voyage n'as pas aidé ta santé psychologique. Plus fou, tu es devenu

Et tu vois, au loin, quelqu'un. Tu t'approches, toujours en respirant, toujours en étant assez glauque. Tu aimes bien faire peur, tu fais peur, tu n'as même pas besoin de forcer. Et tu le sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herressie



Messages : 9
Date d'inscription : 12/07/2012

Votre Loup. ♥
Meute.:
Mémo.:
Rang.:

MessageSujet: Re: > Solitude que je t'aime; Libre.   Sam 11 Aoû - 3:48

Solitude que je t’aime.


Ne jamais se fier aux apparences car elle sont souvent … trompeuses dit-on.

Presque assoupie, les yeux clos mais toujours aux aguets. Une voleuse ne laisse jamais retombée son attention. Il ne faut pas se fier aux apparences, elles sont souvent trompeuses à ce que l’on dit ? C’est vrai, il faut toujours se méfier de l’eau qui dort. La belle louve grise et brune pourrait bondir à tout moment, crocs découvert pour lui sauter à la gorge ? S’en renait-il compte le mâle qui approchait, essoufflé comme si il venait de courir bons nombres de kilomètres. Or, en a-t-il vraiment parcouru autant ? Elle ne le saura qu’en demandant. Quelle importance de savoir ? Herressie n’était pas la louve la plus curieuse … Elle enquêtait sur les habitudes d’un clan avant de voler mais ne cherchait pas plus loin. A quoi bon ? Elle écoutait à droite ou à gauche, les racontars emmitouflant leurs aventures de mille et un grotesques mensonges et exagérations. Elle, n’avait qu’à conter la vérité de ses vols, des plus violents au plus simple. Pourtant la louve qui avait plus d’une histoire dans son sac n’aimait pas raconter, elle préférait rester dans l’ombre, silencieuse, manipulant les illusions.

Ses oreilles bicolores se redressèrent alors que ses yeux restaient fermés. Elle écoutait entre le bruit du lac percutant les cailloux la forte respiration du mâle. Elle poussa un long soupir, quelqu’un venait briser sa douce solitude. Herressie n’était pas du genre à faire le premier pas, elle attendait qu’n vienne la voir et encore … elle n’était pas très avenante. Elle ouvrit les yeux lorsqu’elle se rendit compte que le visiteur indésirable ne portait aucunes odeurs des quatre clans existants. Elle huma l’air encore, sa première rencontre dans ce lieu hostile était solitaire ou … bannis.

Elle s’assit sur la roche chaude, quittant l’agréable position d’être allongé sur un lit chauffé et observant le mâle. Il était étrange, oui très étrange. Des grands yeux jaunes perturbateurs et déconcertants. Un corps qui montrait quelques signes de vieillesse et un peu rouillé à vrai dire. Ses pattes pourtant semblaient endurcies par de nombreux voyages, le rendant solide. La bicolore ne bougea pas, intriguée. Elle fixait le mâle, le toisant sans gêne.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: > Solitude que je t'aime; Libre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
> Solitude que je t'aime; Libre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solitude et Désespoir. [PV : Libre]
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Amère solitude [LIBRE]
» La solitude en couleur (Libre) ...
» La Solitude mene trop souvent a la folie [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roaring Wolf :: Hors jeu. :: » Corbeille :: Corbeille des Rp's-
Sauter vers: